Search here...
TOP
Un thé avec

Un thé avec Vincent Reneleau, fondateur des Bulles à Flotter, entrepreneur qui se donne à 100%

les bulles à flotter devanture

Vincent a créé le premier centre de flottaison Bulles à Flotter à Paris en juin 2016. Un second a ouvert sur Bordeaux en mai 2017, et dans quelques mois un 3ème à Lille. Et ça n’est que le début !
Son secret ? Vous le découvrirez en lisant son interview ci-dessous.

Quelques mots pour te présenter ?

Je m’appelle Vincent Reneleau, 33 ans, fondateur des Bulles à Flotter. Ce sont des centres de bien-être basés sur la flottaison ou l’isolation sensorielle. On met en repos tous ses sens : les 5 sens habituels (ouïe, odorat, vue, toucher, goût), mais aussi celui de l’équilibre et celui de la perception de la température.

Vincent Reneleau boit du thé

Pour cela, on met les gens dans des « bulles », de gros caissons remplis d’eau extrêmement salée (5x plus que la mer morte !) sans bruit et sans lumière. L’eau est à 34,6 °C (température exacte du corps) et dans l’eau salée, on flotte comme si on était en apesanteur.

Les bienfaits de la flottaison sont physiques (on relâche tous les muscles et articulations), mais aussi sur l’esprit : le cerveau n’a rien à analyser venant de l’extérieur donc on part vite dans des états de relaxation et méditation parfois intenses.

bulles à flotter bordeaux

D’où t’est venue cette idée ?

Mon frère m’a fait tester un de ces centres à Vancouver (Canada) où il vivait et pratiquait régulièrement la flottaison. Il y en a dans toutes les grandes villes du monde. J’ai trouvé le concept super et que c’était dommage qu’il n’existe pas en France.

En tant qu’entrepreneur, quelles ont été les principales difficultés rencontrées ?

Ça a été moins difficile que ce que je pensais. De par ma formation et mes expériences antérieures, faire un business plan et le présenter aux banques n’était pas si complexe. La principale difficulté a été de tout gérer en même temps : se former à un métier spécifique avec des contraintes techniques très importantes, créer l’entreprise, la marque et faire découvrir le concept en France.

De quoi es-tu le plus fier ?

Des retours positifs des clients et de pouvoir leur faire partager ce que j’ai découvert en testant la flottaison. La mayonnaise a pris : on a utilisé les bons ingrédients, on les a bien mélangés et les résultats sont là, même légèrement supérieurs aux attentes.

Un conseil à donner à un entrepreneur qui se lance aujourd’hui ?

Bien réfléchir avant de se lancer ! En ce moment, beaucoup de salariés ont envie de quitter leur CDI pour se lancer dans l’entrepreneuriat pour diverses raisons (envie d’indépendance, effet générationnel, notoriété des start-up). Mais il faut réaliser que cela nécessite beaucoup de temps et de sacrifices personnels. Aux Bulles à Flotter Paris on est ouvert 7 j/7 soit 98 h d’ouverture par semaine. Pendant 1 an, j’étais seul sur ces horaires avec en plus toute la gestion de l’entreprise.

Berlin par Vincent Reneleau

"Entreprendre, c'est gratifiant mais il faut savoir dans quoi on se lance"

Avec qui aimerais-tu déjeuner ?

J’aurais deux réponses ! Côté business, ce serait avec un grand entrepreneur français ou étranger. On peut toujours apprendre de ces gens qui ont une réussite extraordinaire en regardant d’où ils sont partis. Par exemple, Jeff Bezos d’Amazon a démarré il y a 20 ans en vendant des cartons dans son garage et c’est aujourd’hui une des plus grandes fortunes au monde. Qu’on aime ou pas le personnage et l’entreprise, ça mérite un dej !

musée d'histoire naturelle paris

Sinon côté perso, ce serait avec un grand scientifique des Sciences de l’Évolution et de la Paléontologie. En tant qu’entrepreneur, il est important de garder des hobbies. Cela sert de soupape de décompression et aide à prendre du recul. Aux Bulles à Flotter Paris, on est en face du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris dans lequel je me rends au moins une fois par semaine pour discuter avec les pontes du domaine en France.

Le super pouvoir que tu aimerais avoir ?

Ne pas avoir besoin de dormir pour pouvoir avoir 2 vies en une !

Ton endroit préféré, ici ou ailleurs ?

J’aime beaucoup l’Islande. C’est un pays qui ne ressemble à aucun autre. On y est tranquille, on s’évade vraiment. C’est sauvage, on n’est pas connectés, car il n’y a pas de réseau. Un peu comme ce qu’on propose ici aux Bulles à Flotter : la déconnexion totale (pas de portable, pas de bruits, etc.).

Islande chute d'eau

Ton grain de folie ?

Quand j’arrive à me dégager du temps, je fais la fête avec mes amis. J’aime aussi me satisfaire de petites choses simples (restau, ciné).

Ton craquage gourmand ?

J’en ai beaucoup trop, difficile de choisir ! Manger est pour moi un plaisir et une petite coupure quotidienne dans ma journée. Si je devais en choisir un, je dirais un bon dessert à la crème de marrons ! Mais souvent quand je fais un gros dîner je prends un thé pour avoir un bon goût sucré dans la bouche.

Chez toi, c’est comment ?

C’est décoré par ma copine ! C’est « fouillis rangé ». Il y a beaucoup de choses : livres, Bds, produits chinés. La déco est un mélange de bois et métal, dans l’esprit design scandinave nature.

mug vincent reneleau

Ton mug et toi, toute une histoire ?

J’en ai 2-3, mais notamment un qui vient du Muséum de Bruxelles où je suis allé avec deux paléontologues du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris. C’est un mug dinosaure sympa qui me rappelle des souvenirs.

Tes projets pour l’avenir ?

Ils sont extrêmement liés aux Bulles à Flotter. On va continuer à développer les franchises. On a des projets sur Bruxelles et dans de grandes villes françaises.
Et aussi bien sûr arriver à trouver cet équilibre entre vie pro et vie perso.

Merci Vincent ! Bon courage pour tes projets !

PS : On a testé pour vous les Bulles à Flotter Paris et Bordeaux et on recommande l’expérience ! Vous pouvez d’ailleurs retrouver nos thés et tisanes aux Bulles à Flotter Bordeaux

Colors Of Tea – Le blog

«

»

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *